28 janvier 2009

Mais c'est quoi, en fait, le SFC ?

Il est tard, comme le plus souvent quand j'ai une plage tranquille pour écrire sans les lutins, donc mes neurones ont grand peine à s'entrecroiser.

Donc je m'autorise à la paresse, et je me contente de citer une très bonne page du site de l'association FM-SFC Canada, page qui a le mérite d'être succinte et ckairement évocatrice de la complexité du problème.

Bonne lecture à vous.

"Qu'est-ce que le syndrome de fatigue chronique (EM/SFC)?

Le syndrome de fatigue chronique (SFC), également connu sous le nom d'encéphalomyélite myalgique (EM), touche plus de 100 000 Canadiens.

Cette donnée, mise en perspective, signifie que le SFC/l'EM est :

  • presque deux fois plus répandu que la sclérose en plaques
  • cinq fois plus répandu que le SIDA.

Parmi les principaux symptômes, il y a :

  • l'épuisement profond
  • la douleur articulaire ou musculaire extrême et les maux de tête
  • les dysfonctions graves de la pensée et de la mémoire
  • le système immunitaire affaibli

Le SFC est une maladie grave et complexe qui touche de nombreux organes. La caractéristique essentielle du SFC chez la personne qui en est atteinte est l'épuisement pathologique débilitant, sans que le repos n'ait d'effet réparateur. Cet état se traduit par une diminution marquée des taux d'activité. Afin d'établir le diagnostic clinique du SFC chez une personne, celle-ci doit présenter les signes suivants :

  1. de la fatigue chronique inexpliquée, durable ou sporadique, évaluée en clinique, dont l'apparition est nouvelle ou marquée, qui ne découle pas d'un effort continu, que le repos ne permet pas de réparer et qui se traduit par une diminution marquée des activités antérieures de nature professionnelle, scolaire, sociale ou personnelle;
  2. quatre des symptômes clés suivants ou plus qui persistent de façon simultanée pendant six mois ou plus :
    • trouble important de la mémoire à court terme ou de la concentration (déficience de l'attention, trous de mémoire, utilisation fréquente du mot erroné, désorientation spatiale);
    • angine;
    • douleur articulaire et musculaire extrême sans gonflement ni rougeurs;
    • maux de tête dont l'apparition, les caractéristiques et la gravité sont nouvelles;
    • sommeil non réparateur (hypersomnie ou insomnie, cauchemars);
    • ganglions lymphatiques douloureux;
    • malaise de plus de 24 heures à la suite d'un exercice.

L'épuisement profond, marque du trouble, peut survenir de façon soudaine ou graduelle puis durer ou réapparaître pendant la maladie. Contrairement à l'invalidité de courte durée que provoque l'infection aiguë, les symptômes du SFC sont de nature à persister pendant au moins six mois, voire des années.

Le SFC se manifeste souvent de façon brutale, mais parfois l'apparition est graduelle. Dans environ le tiers des cas, l'apparition soudaine est consécutive à une infection aiguë de nature respiratoire, gastrointestinale ou autre avec symptômes pseudogrippaux. Dans les autres cas, le SFC se manifeste à la suite d'un choc émotif ou physique comme le deuil ou la chirurgie.

L'EM/le SFC est constaté par l'Organisation mondiale de la Santé et les centres de contrôle et de prévention des maladies aux États-Unis (U.S. Center for Disease Control and Prevention). Les symptômes ont fait l'objet d'une vaste documentation et les troubles immunologiques, neurologiques et métaboliques ont été établis sur le plan scientifique."

Posté par erellwen à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Mais c'est quoi, en fait, le SFC ?

Nouveau commentaire