02 mars 2009

Mon parti pris

Vous l'avez probablement perçu à travers quelques uns des billets précédents, j'ai pris le parti de considérer que ce SFC, mon Syndrôme de Fatigue chronique, est une affection psychosomatique, un avatar adaptatif de ma vie psychique, un déplacement sur la scène du corps des souffrances restées tues ou trop profondément calfeutrées. Je ne parle que pour moi, je n'entends pas soulever de polémiques sur ce dont de nombreux autres personnes souffrent.

Biensûr il y a eu dans mon cas deux circonstances précipitantes: un surmenage global (professionnel et familial), et une exposition prolongée (professionnelle à des Composés Organiques Volatiles. Mais je pense que le terrain, était prêt à acceuillir cette pathologie...

D'ailleurs, le Prof qui a porté le diagnostic chez moi m'a affirmé que les dernières recherches en direction d'une étiologie infectieuse avaient toutes échouée, et qu'il considérait que le "premier chaînon" se situait dans le cerveau.

Le traitement que je suis s'adresse donc autant à mon esprit qu'à mon corps.

. En premier lieu, une hygiène de vie tenant compte du SFC: activité physique quotidienne d'intensité faible (marche lente 30 à 45 minutes pour le moment) de façon à accroître progressivement l'endurance de mon organisme, régime strict concernant les allergènes auxquels je suis sensible (tous les produits laitiers animaux), réduction des sucres rapides (favorisant la candidose digestive, qui entretiendrait les dysfonctionnements immunitaires), limitation des excitants et de l'alcool, repos allongée tous les après-midi, ménagée une pause reposante après 30 minutes d'activité, coucher à heures fixes, en évitant les activités trop stimulantes en soirée.

. Contre les myalgies, cervicalgies et mots divers: traitements allopathiques antalgiques, décontracturants, antalgiques (pallier 2), aromathérapie, ostéopathie (séances bi-mensuelles), et surtout ralentir dès que la douleur surgit..

. Contre les troubles du sommeil, l'humeur dépressive: traitement hypnotique et antidépresseur prescrits par un psychiatre qui se montre particulièrement attentif à éviter la dépendance et l'accoutumance; je compte aussi me préparer quelques mélanges d'HE.

. Comme travail de fond: travail analytique, avec Le Passeur.

. Aspects sociaux: je suis en pleines démarches pour obtenir une Aide Ménagère, je vais voir également si je ne peux pas obtenir une Travailleuse Familiale pour m'aider à faire face aux trois lutins après l'école.

. Lorsque j'aurais plus d'énergie: retourner voir mon accupuncteur nutrithérapeute, faire un bilan de micro-nutrition et toxicologie (métaux louds, COV), kinésithérapie, orthophonie ("pour la concentration, les manque du mot").

Posté par erellwen à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Mon parti pris

Nouveau commentaire