23 février 2009

SFC: les critères de Carruthers (2003)

Ces critères diagnostiques émanant d'un spécialiste Canadien, sont reconnus par la Communanté Scientifique Internationale, et considérés comme plus proches de la clinique quotidienne que les Critères de Fukuda.

I. Fatigue physique

Le patient doit présenter un degré important de fatigue physique et mentale qui réduit son niveau d’activité de façon substantielle ;

cette fatigue doit être d’apparition nouvelle, inexpliquée, persistante ou récurrente

II. Malaise et/ou fatigue post-effort:

Le patient présente une perte d’endurance physique et mentale ainsi qu’une fatigabilité musculaire et cognitive rapide ;

après un effort, il ressent malaise et/ou fatigue et/ou douleur, et il y a une tendance à l’aggravation des autres symptômes faisant partie du groupe de symptômes du patient.

La période de récupération est pathologiquement longue – généralement 24 heures ou plus.

L'effort en question peut être physique, intellectuel, psychique; il nest d'intensité normale, et non pas extrême.

III. Dysfonctionnement du sommeil:

Le sommeil n’est pas reposant ou il présente des dérangements sur le plan de la quantité ou sur le plan du rythme (par ex. des rythmes renversés ou chaotiques).

IV. Douleur:

Le patient présente un degré significatif de myalgie.

La douleur peut être ressentie dans les muscles et/ou dans les articulations ;

elle est souvent répandue et de nature migratoire.

Il y a souvent des maux de tête significatifs, qui présentent un caractère de nouveauté dans le type, le pattern ou la sévérité

V. Manifestations neuro-cognitives:

Le patient doit présenter 2 difficultés ou plus parmi les suivantes. 

confusion ;

affaiblissement de la concentration et difficultés avec la consolidation de la mémoire à court terme ;

désorientation ;

difficulté avec le traitement de l’information et la catégorisation ;

difficulté avec la récupération des mots (trouver le mot juste)

troubles de la perception et troubles sensoriels – par ex. : instabilité spatiale, désorientation, incapacité de faire la mise au point ("focus") visuelle.

Les symptômes suivants sont courants : ataxie (incoordination des mouvements volontaires),

faiblesse musculaire et contractions musculaires nerveuses (« fasciculations » ou « muscle twitching »)

Il peut y avoir un phénomène de surcharge (« overload phenomena ») cognitive ou sensorielle – par ex. : photophobie et hypersensibilité au bruit – et/ou de surcharge émotionnelle, surcharge qui peut conduire à des périodes de panne/débâcle (« crash ») et/ou à de l'anxiété.

VI. Au moins un symptôme dans deux des trois catégories de manifestations suivantes:

- du sytème nerveux central:

intolérance orthostatique – « neurally mediated hypotenstion (NMH), postural orthostatic tachycardia syndrome (POTS), delayed postural hypotension »

impression d’étourdissement (" lightheadness")

pâleur extrême ;

nausée et syndrome de l’intestin irritable ;

fréquence urinaire élevée et dysfonctionnement de la vessie ;

palpitations, avec ou sans arythmies ;

dyspnée (difficulté de respiration) à l’effort.

- Manifestations neuro-endocriniennes:

perte de stabilité thermostatique – température corporelle sous la normale, fluctuations marquées durant le jour, épisodes de sueur, sensation récurrente d’être fiévreux, extrémités (mains et pieds) froides;

intolérance aux températures extrêmes, chaudes et froides ;

changement de poids prononcé, anorexie ou appétit anormal ;

perte de la capacité d’adaptation et aggravation des symptômes en réaction au stress.

- Manifestations immunitaires:

ganglions lymphatiques sensibles ou douloureux au toucher ;

mal de gorge récurrent ;

symptômes grippaux récurrents ;

malaise général ;

nouvelles intolérances à des aliments, médicaments et/ou produits chimiques.

Posté par erellwen à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur SFC: les critères de Carruthers (2003)

Nouveau commentaire