Chemin de vie et de maladie d'Erellwenn

14 novembre 2009

Il y a une vie après la maladie!

Je vais énormément mieux.

Les douleurs sont juste un mauvais souvenir.

Les insomnies ne font presque plus parler d'elles.

Et la fatigue se fait vraiment rare.

Je profitte des quelques mois d'hiver qui me restent avant de reprendre ma vie de wonder-woman surbookée pour m'amuser de mes petites menottes.

  • Désormais, mon chemin se poursuit ici (comment ça je déménage sans arrêt? Je suis une butineuse, j'avoue ;-)  )

(edit 5/12: le lien que j'avais mis ne fonctionnait pas, je viens de corriger l'erreur!)

Posté par erellwen à 19:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


01 juillet 2009

Associer...lier...nouer

   Allongée sur un divan..

je renoue des fils des faits, des fils défaits...

je relis et narre et brode les noeuds de mon histoire...

puis...

   un mercredi après-midi, quelques heures après avoir à nouveau évoqué ma passion infantile pour l'Extrême-Orient,

   Ayant pénétré (pour le malheur de ma Carte Azuréenne et de mon comptable) dans une grande échoppe spécialisée en ouvrages neufs et d'occasion,

je suis tombée en arrêt devant un livre sur le Maedup.

maedup

Maedup: en Corée, l'art traditionnel des neuds avec lesquels l'on réalisait colifichets et bijoux. Ding, c'est pour moi ça!

   donc: à moi le livre en question, les cordons à nouer, les perles, et même, quelques pendentifs achetés chez Han-Seine (où je suis retournée déjeuner aujourd'hui).

maedup1

maedup2

maedup3

   Je suis encore loin, loin, loin d'une reprise de travail (les coups de trafalgar me plongeant dans des abysses de mélancolie) mais... qu'il est bon de me retrouver dans mes amours d'antan!

Bientôt, des noeuds et bijoux made by Erellwenn!

Posté par erellwen à 23:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juin 2009

Pour le plaisir des papiles et des pupilles

   Par ce temps printannier (pré-estival même) plutôt clément, je profite de mes passages divanesques chez Le Passeur pour m'octroyer la liberté de flâner dans les rues de la Capitale. J'ai beaucoup flâné dans le Quartier Latin ces dernières semaines.

   Inspirée par mon récent achat d'un livre sur les noeuds coréens (je vous en ficherai un billet prochainement), j'ai éprouvé le désir de découvrir la cuisine de ce pays. J'ai donc franchi, pleine d'enthousiasme, les portes de l'Espace Han-Seine.

   Espace car il ne s'agit pas simplement d'un restaurant: c'est aussi une librairie, une gallerie d'art (expositions de céramique, de photos, de peintures) un lieu de concert et de projection de films.

   Un lien vivant avec la culture coréenne, traditionnelle, et moderne.

   Je me suis régalée de boeuf sauté coréen et d'un thé traditionnel coréen.

   Et j'en ai rapporté deux pendentifs Maedup (il s'agit d'un art traditionnel de nouage et tressage de cordelettes; photos demain!).

quelques photos pour vous donner envie d'y faire un tour!

Hanseine1  hanseine2  hanseine3  hanseine4

Posté par erellwen à 23:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juin 2009

Petite ceinture en laine

  Ceinture longue au point de blé, que je porte souvent avec une tunique que m'a cousue mon amie Nusch, je regrette de n'avoir pas de photo correcte pour vous présenter l'ensemble aujourd'hui.

Voici mon travail

ceinture1

Posté par erellwen à 00:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

12 juin 2009

flowers in my garden #1

FIG_1

Posté par erellwen à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


10 juin 2009

C'était donc bien ça!

   Ces derniers mois de recherches sur le divan ont confirmé ce que je vous avais déjà avoué pressentir au début de cette année 2209: que ce Syndrôme de Fatigue Chronique n'était chez moi qu'une somatisation, grave certe, mais témoignant d'une souffrance psychique, que je ne parvenais (à m'autoriser à) ressentir émotionnellement.

   J'ai grâce au Passeur rouvert les yeux sur les chemins tortueux de mon passé, et enfin contemplé les souvenirs toujours plus loin repoussés de deux drames (si humains et inhumains, comme tous les drames) qui ont entaché mon enfance et mon adolescence. D'eux, il ne sera pas question ici.

  Mais de la paix et de la liberté nouvelles que je me suis octroyée en acceptant de replonger mon regard et mes mains dans la boue des misères humaines. Ainsi, en dehors des jours d'indicible douleur, je ne ressens plus qu'exceptionnellement l'étau qui me broyait la nuque, le dégel a ranimé mes muscles enfin souples, je peux danser et virevolter sans craindre l'épuisement, mon esprit a retrouvé la capacité de s'mballer et de papillonner, ma concentration est redevenue compagne fidèle.

   Pourtant pour quelques mois encore je reste éloignée de ma vie professionnelle: l'insomnie de début de nuit est toujours là, tenace, mais je sais enfin à quoi elle se rattache. Elle m'oblige à dormir en début d'après-midi, abandonné dans mon lit réchauffé par les rayons solaires. Et puis, quelques jours par mois, je suis en prise avec la tristesse infinie de la dépression que je réprimais depuis plus de dix ans. Il y a des malheurs qui doivent s'éprouver pleinement, avant que de reprendre la Route.

   Je poursuis donc mon chemin, entre lectures, tricots, expos et restos.

   Je vais donc m'éloigner du thème du SFc, pour seulement vous faire partager mes joies et découvertes.

Posté par erellwen à 16:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 avril 2009

Il y a Deux Ans ...

... je me suis levée avant même le soleil, sentant mon "coeur du ventre" se serrer pour m'annoncer ta venue. Je n'étais encore sûre de rien, tu m'avais joué tant de tours les semaines précédentes.
     Pour patienter un peu, je suis allée lire les mots de mes amies, celles qui m'avaient envoyé des gri-gris, et toutes celles qui me portaient dans leur coeur.
     Cela me donna l'envie d'aller m'isoler en silence dans le séjour, sur le gros ballon, et de danser la danse de vie en pensant à ma chère Selma...Mon "coeur du ventre" s'emballa, coupant mon souffle court, tandis que je m'efforçais d'ouvrir le plus intime en moi.
     Je su qu'il était temps de réveiller ton père, la danse devint endiablée, je ne pu que gémir allongée à ses côtés, soumise à deux assauts incroyables de vigueur, jusqu'à ce que ta bulle explose, m'inondant du liquide de vie. En me levant, je t'ai sentie arriver, tête douce qui émergeait de la fente intime de mon corps. Ton papa affolé cherchait le téléphone...
     C'est moi qui t'ai accueillie, moi qui t'ai glissée contre ma peau chaude et moelleuse. J'ai longtemps cru avoir été le seul témoin de ton entrée au monde. Mais non, ton père lorsqu'il est revenu a assisté à la fin de ta naissance "tu lui tenais le tronc, tu l'as sortie dans un superbe mouvement enveloppant, c'était très beau".

     Ma si espiègle et si tendre magicienne, tu m'as fait le plus merveilleux des cadeaux...

JOYEUX DEUXIEME ANNIVERSAIRE LUTINETTE !

deuxans

Posté par erellwen à 21:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

12 avril 2009

Tous les jours dimanche #2

poules1

poules2

poules3

poules4

Posté par erellwen à 15:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mars 2009

Antalgie

    Mes douleurs, en particulier rachidiennes, se sont atténuées depuis une dizaine de jours, au point de me permettre de ne prendre de Dextropropoxyphène que très ponctuellement.

     Ce qui a permit cet apaisement, c'est non seulement la poursuite des "soins manuels" (ostéopathie-fasciathérapie, massages par un kiné), mais également de notables modifications du traitement allopathique, et l'utilisation locale des huiles essentielles.

     En allothérapie: l'association de deux antidépresseurs connus pour leurs propriétés antalgiques, dont un à faible dose, à visée hypnotique. Ils m'ont permis de supprimer les myorelaxants, en particulier benzodiazépiniques, la plupart des prises d'antalgique, et le somnifère. Mon sommeil est nettement amélioré, et les douleurs très atténuées, malgré la persistance des contractures musculaires.

     En aromathérapie, j'applique régulièrement sur ma nuque un Mélange d'HE recommandé par D. Baudoux dans les cas des crampes musculaires chez l'enfant:

HE Lavandula super acétate (Lavandin super) : 1 ml

HE Cananga odorata totum (Ylang-Ylang) : 0,5 ml

HE Artemisia dracunculus (Estragon) : 0,5 ml

HE Pinus ponderosa (Pin de Pantagonie) : 1 ml

HV Tournesol /  transcutol : complément à 18 ml

1 application locale (4 à 6 gouttes) à masser sur le muscle concerné selon les besoins

En effet, jusqu'à hier soir, j'étais encore une maman allaitante, et je me devais donc d'être extrêmement prudente dans le choix des HE que je m'appliquais. Ce mélange s'étant avéré très efficace, je vais en poursuivre l'utilisation jusqu'à ce que le flacon soit vide. Mon ostéopathe n'était guère étonné que ce mélange se soit montré plus efficace que le dextropropoxyphène, lors de certaines poussées douloureuses, avant le changement du traitement anti-dépresseur: de son point de vue, dans ce type de douleurs, rien ne vaut une action ciblée locale.

Conclusion, tous à vos livres d'aromathérapie!

Posté par erellwen à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mars 2009

Back in the Past #2: Lorelei

     En cette période où je gratte laborieusement les strates de ma déjà longue mémoire, je redécouvre des oeuvres musicales de mon adolescence, dont la mélodie et les textes m'étreignent le coeur comme aux premiers moments...

     Il est d'autant plus émouvant pour moi de regarder cette vidéo qu'en 1985, j'étais dans la fosse en train de danser avec ma meilleure amie et de très nombreux autres allumés.


HF Thiefaine Zenith 85 Lorelei Sebasto Cha
envoyé par animal_bluesymental

H-F Thiéfaine SM tour-Les dingues et les paumés
envoyé par animal_bluesymental

Posté par erellwen à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :