06 février 2009

Quelques rais auxquels s'accrocher

UNe traversée douloureuse s'impose à moi ces derniers temps. Le répit matinal que j'appréciais tant s'est fait la malle sans crier gare. Une douleur insidieuse et tenace me suis comme mon Ombre, insemable, et ne lâche prise que tard le soir lorsqu'enfin la demi-huitaine de cachets absorbés m'emporte brutalement dans un sommeil sans rêves. Imaginez une grosse cheville de bois, plantée là, dans votre nuque, très haut, sur les premières vertèbres, là où votre crâne semble justement s'appuyer pour enfoncer le clou.

L'épuisement continuel, qui fait que tout effort semble insupportable et vain, donne la main au découragement et au désespoir; qui me délivrera donc de toutes ces tâches à accomplir dans la maison, de ces jeux  et ces sourires à partager avec les enfants?

Tout semble trop, et je n'aspire qu'à enfin me reposer...

Mais déjà il est l'heure de partir chercher Minione pour le déjeuner.

Surprise: l'air est léger, le soleil illumine le trottoir, je m'esclaffe avec Titecée... De retour je me dirige vers la platine, une belle voix de femme sera la bienvenue.

C'est Madredeus qui sort de sa cachette, oublié depuis de nombreuses années. La pureté et la beauté m'emportent dans des sommets limpides. Adieu tristesse!


Découvrez Madredeus!

Posté par erellwen à 14:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Quelques rais auxquels s'accrocher

    coucou

    cette musique est magnifique j'espère qu'elle a réussit à te sortir de ta torpeur.

    Bisous doux

    Posté par ti-leo, 12 février 2009 à 12:43 | | Répondre
  • à toi ma belle

    la musique est par moments le seul bonheur qui puisse me tirer de ma douleur et de mes humeurs sombres...
    mais aujourd'hui, le soleil brillait et le vent me caressait, je sentais la chaleur amicale me réchauffer.
    je t'envoie une brassée de petites fleurs de printemps, fragiles mais pleines de promesses.

    Posté par erell, 12 février 2009 à 14:29 | | Répondre
Nouveau commentaire